André-Jacques Auberton-Hervé

Photo André-Jacques Auberton-Hervé

André-Jacques Auberton-Hervé (www.andre-jacques-auberton-herve.com/) met ses connaissances au service du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), en tant que conseiller auprès de l’administrateur. Avec la croissance des énergies propres, sa société a voulu se placer en chef de file pour faire face au défi climatique. Pratiquant notamment l’équitation et la voile, André-Jacques Auberton-Hervé est un amoureux de la nature.

En 1986, arrivé au terme de ses études et à 24 ans, André-Jacques Auberton-Hervé devient docteur et participe à des conférences de renom dans les domaines qui le passionnent : les semi-conducteurs et le silicium. Durant sa scolarité, il aime l'algèbre et les sciences physiques. Il étudie par la suite à Centrale Lyon. A 23 ans, André-Jacques Auberton-Hervé voit ses recherches aboutir à des innovations spatiales et militaires. Cela lui vaut de participer à une multitude de conférences scientifiques.

Les conditions de la réussite de l'Europe, selon André-Jacques Auberton-Hervé

Pour assister les entrepreneurs, l'UE doit mettre en place des outils financiers plus performants. André-Jacques Auberton-Hervé défend l'idée que pour se battre à armes égales contre la Chine et les Etats-Unis, l’Europe va devoir aider ses entreprises les plus performantes en se dotant d’outils appropriés. Parti de rien pour créer un leader international dans le domaine des composants électroniques, André-Jacques Auberton-Hervé sait combien les marchés financiers sont importants.

Un communicant et un avant-gardiste

L'union est selon lui primordiale pour que l’Europe puisse poursuivre son développement. André-Jacques Auberton-Hervé est fidèle dans ses amitiés et s'entoure des meilleurs quand il s'agit de défendre des projets d'envergure. C'est par ailleurs un communicant né. Ses multiples rôles permettent à André-Jacques Auberton-Hervé de partager ses idéaux avec un nombre incalculable de personnes.

Grâce à son savoir-faire en développement industriel, l’effectif de l’entreprise fondée par André-Jacques Auberton-Hervé passe, en l'espace d'une dizaine d'années, de deux à presque mille collaborateurs. La réussite de l'entreprise s'explique prioritairement par sa capacité à s'imposer sur un marché de masse, celui des semi-conducteurs utilisés dans le domaine de l’informatique, puis dans les PC et les consoles de jeu, et à présent dans les téléphones mobiles. En 1992, André-Jacques Auberton-Hervé fonde, en s'associant à Jean-Michel Lamure, l'entreprise Soitec.

André-Jacques Auberton-Hervé a grandement participé à la notoriété de la "Silicon Valley française". Le PDG a pu tenir tête à ses concurrents en introduisant Soitec sur le second marché sept ans après la création de la société. La société d'André-Jacques Auberton-Hervé dispose d'une envergure internationale, avec cinq usines réparties dans plusieurs pays.